Déficients visuels

Une déficience visuelle ne signifie pas systématiquement une déscolarisation, il suffit d'équiper votre enfant de fournitures scolaires pour déficients visuels afin de lui offrir une scolarité heureuse et épanouie. Des experts enseignants ont développés un cahier pour malvoyants avec une réglure adaptée et dessinée en noir et blanc, nous vous recommandons également d'acheter une loupe, et des stylos feutres pour que votre enfant rédige de manière lisible pour lui et pour le corps enseignant.

Conseils d'achat

Comment choisir du matériel scolaire lorsqu'on est atteint de déficience visuelle ?

Afin de choisir le bon matériel scolaire avant la rentrée des classes, il y a plusieurs choses qui doivent entrer en compte : la fatigue visuelle rapide de l'élève et la lenteur de l'écriture et de son apprentissage, les problèmes graphomoteurs et les problèmes de coordination œil-main.

L'enfant risque de confondre la notation graphique des lettres, des syllabes et des mots. Il peut omettre des lettres dans les mots. L’écriture peut être moche (inégale, dysgraphique, dépassant les lignes ou non alignée avec la ligne, l'enfant peut également avoir sa propre simplification lettres en raison d'une meilleure perception visuelle), des fautes d'orthographe, un rythme d'écriture lent ou voir très lent. Aussi, l'enfant peut rapidement se décourager par les échecs et les problèmes de rédaction. Il est nécessaire d'appliquer des ajustements pédagogiques spécifiques: lors de l'apprentissage de l'écriture, il est nécessaire d'utiliser du matériel d'écriture approprié, des règles élargies et des modèles et méthodes graphiques appropriés (par exemple en utilisant la méthode des répétitions multiples sur des tableaux effaçables à sec), introduire une forme d'apprentissage sur des lignes pour écrire et écrire, en général, à la main des textes courts et simples et apprendre à écrire à la main pendant une longue période. En même temps, introduire l'apprentissage de l'écriture sur des fournitures adaptées pour apprendre à écrire des textes plus longs, apprendre à écrire plus rapidement, la possibilité de corriger les fautes d'orthographe en utilisant un dictionnaire.

Les effets de la perte de vision peuvent être partiellement surmontés grâce à un long et ardu processus de réadaptation. Un point important dans ce processus est d'équiper les élèves malvoyants avec des fournitures scolaires adaptées à eux et de leur apprendre à les utiliser efficacement. Cela minimise considérablement les nuisances de la vie pour les écoliers ayant une perte de vision totale ou partielle. De plus, cela permet une plus grande autonomie. Des équipements spécialement conçus facilitent et permettent de poursuivre des études ou d’avoir une scolarité normale.

Une enfant malvoyant peut aller à la maternelle ou à l'école. Cela nécessite une approche, une aide et des connaissances pédagogiques appropriées, du matériel adéquat… en d’autres termes, il faut repenser les méthodes pédagogiques pour être au plus près de l’élève.

Il existe de nombreux types d'équipements de rééducation fabriqués spécifiquement pour les enfants ayant une déficience visuelle, adaptés à leurs besoins perceptifs et fabriqués pour un usage général.

Quelles solutions de fournitures scolaires sont adaptées pour un malvoyant ?

Chez Rentreediscount.com, pour la rentrée scolaire ou bien pour des achats tout au long de l’année, nous vous proposons une large gamme de solutions pour soutenir les élèves ayant une déficience visuelle à travers des fournitures scolaires.

Loupes de lecture à usage scolaire

Les loupes scolaires facilitent la visualisation d'articles plus petits dans diverses conditions. Ces aides optiques sont utilisées pour les personnes malvoyantes en fonction de la nature de leur déficience visuelle. Par exemple, lors de la lecture de textes par des personnes qui ne nécessitent pas un grossissement élevé. C'est une forme de support relativement bon marché et efficace.

Sur notre boutique en ligne, vous trouverez des loupes scolaires :

  • Loupes de plusieurs diamètres différents et avec un cadre en plastique.
  • Un agrandissement jusqu’à cinq fois, ce qui est parfait pour les cours de sciences à l'école.
  • Adaptées pour un usage quotidien, en particulier lors de la lecture ou de la visualisation de photos.
  • Certains modèles possèdent des lampes pour éclairer les zones de texte et donc faciliter la lecture.
  • Verres antidéformations

Papeterie pour les déficients visuels :

L'apprentissage de l'écriture s’avère en général très difficile pour un enfant malvoyant. Grâce à des fournitures de papeterie adaptée, il peut suivre une scolarité en toute tranquillité.

Ici, on parle essentiellement de 3 types de fournitures scolaires : les feuilles/cahiers, les stylos/crayons et les instruments de mesure.

Les écoliers malvoyants peuvent avoir besoin de feuilles avec un lignage spécialement adapté car ils peuvent avoir des difficultés à se repérer sur les lignes et relire un devoir devient un vrai challenge. Il faut donc impérativement envisager du matériel qui favorise le repérage, facilite la lecture et limite la fatigue.

Notre site vous propose un ensemble de produits en papeterie qui se caractérisent par la qualité et une bonne luminosité du papier. Par exemple des ramettes de feuilles, des feuilles de classeur perforées.

En effet, la rédaction manuscrite peut s’avérer être un véritable défi en soi. C’est pourquoi des feuilles ont été spécialement conçues avec des lignes noires sur fond blanc qui guident l'écriture.

Des marques reconnues comme Clairfontaine incluent dans leur offre des cahiers adaptés aux besoins de ces enfants.

En général, vous devrez penser à adopter un cahier avec une réglure de grands carreaux Seyès agrandie avec des lignes imprimées en noir et des marges plus larges.

Le point clé est d’introduire l'écriture manuscrite très calmement et sur des papiers ou des feuilles à carreaux appropriés. L'enfant doit travailler à son rythme et selon ses propres capacités, des lettres simples, éventuellement des syllabes et des mots très simples doivent être pratiqués aussi longtemps que nécessaire.

Lorsque l'enfant est prêt à écrire seul sur le papier, utilisez des feuilles A4 simples avec une ligne de contraste imprimée ou dupliquée en couleur. Les blocs-notes sous cette forme sont créés dans des classeurs ou des dossiers à partir de pages uniques amovibles. Avec de meilleurs paramètres visuels, des cahiers pour enfants malvoyants peuvent être utilisés de manière optimale.

Ainsi, la fatigue visuelle de l’enfant se verra progressivement diminuer et il pourra davantage se concentrer sur ces cours de manière plus efficace.

Autre bon point, Rentreediscount.com offre des produits de papeterie à base de papier issue de forêts 100% certifiées pour leur gestion environnementale.

Des stylos appropriés favorisent la netteté et la largeur de l’écriture ainsi que le contraste. L’équipe de Rentreediscount.com vous recommande les produits suivants : stylos roller à gel, crayon B et 2B.

Ajustez les outils d'écriture lorsque vous écrivez sur du papier - ne donnez pas à l'enfant un crayon HB - lentement au-dessus de B, de préférence B3, B4, jusqu'à B9. Il est préférable d’utiliser des stylos ou des feutres, mais il est aussi judicieux de commencer par utiliser des stylos. Certains de ces produits ont des propriétés ergonomiques pour une meilleure tenue du stylo et rendre plus confortable l’exercice d’écriture.

Les instruments de mesure : ici on parle essentiellement des règles et des équerres. On peut aussi inclure des fournitures comme le papier millimétré. On peut les changer par des outils contrastés et agrandis (règles adaptées et papier demi-centimétré). Il est nécessaire d’avoir des exigences adaptées dans ce domaine car c’est indispensable dans des matières comme les maths, notamment en géométrie car on a besoin de précision lorsqu'on effectue des tracés.

Calculatrices pour malvoyants :

Ce type de calculatrice est une grande aide pour les étudiants malvoyants durant les cours de mathématiques. Il s’agit d’une simple calculatrice de bureau mais composée de grosses touches noires pour pouvoir facilement visualiser les chiffres et ainsi pouvoir réaliser des opérations arithmétiques avec plus d’aisance. Un écran avec un plus grand affichage répond parfaitement aux attentes des enfants atteints de trouble de la vision.

Comment réussir à l’école lorsque l'on souffre de déficience visuelle ?

On estime qu’il y a environ 10% de la population française qui est touchée par des troubles de déficience visuelle. Mais au fait, qu’est qu’on appelle une déficience visuelle ? car il en existe de toutes sortes.

Qu’est-ce que la déficience visuelle ?

Elle est tout d’abord déterminée par 2 notions : l’acuité visuelle et l’état du champ visuel.

L’acuité visuelle renvoie à la capacité des yeux à distinguer un objet par rapport à une distance plus ou moins éloignée.

Tandis que l’état du champ visuel correspond à une zone qui peut être observée et fixée sur un point précis par les yeux d’un sujet.

En France, une personne est considérée comme malvoyante si son acuité visuelle est inférieure ou égale à 4/10e au meilleur œil après correction et/ou un champ visuel réduit à 20°. Si une personne a une acuité visuelle égale ou inférieure à 1/20eau meilleur œil après correction et un champ visuel réduit à 10°, elle est considérée comme aveugle.

Le diagnostic de malvoyance ou de n’importe quel handicap visuel est réalisé et déterminé par un ophtalmo.

Parmi les troubles de vision les plus communs et les plus fréquents, on retrouve la myopie qui se caractérise par une vision floue lorsqu' on regarde un objet au loin mais. Par contre, voir un objet de près ne pose aucun problème.

La cécité totale a pour conséquence que la lecture se fait par le biais du braille et il faut privilégier un enseignement par audio. Dans ce cas, on estime que légalement, la personne touchée est considérée comme aveugle.

L’OMS (l’organisation mondiale de la santé) a pu classifier 5 types de déficience visuelle :

La déficience visuelle modérée, grave, profonde, la cécité presque totale et totale.

A partir de là, on dénote 4 types de malvoyance : la vision floue avec un champ visuel qui reste intact, tubulaire où le champ visuel est très restreint, la vision avec tâches et la perte de vision centrale

Vision floue de longue distance : dans ce cas précis, il est difficile pour l’élève de percevoir le tableau ou de voir les détails d’un document éloigné ou encore de suivre une activité qui est trop distante de son champ de vision. En revanche, il est tout à fait capable de voir et de lire une fiche écrite sur son bureau. Dans ce cas précis, l’écolier doit se rapprocher le plus près possible du document pour le lire et le comprendre.

La vision tubulaire : le pourtour du champ visuel se limite et la vision se restreint petit à petit à la vision centrale, comme si l’on pouvait voir à travers un tuyau.

Ce genre de difficulté entraîne des problèmes pour se déplacer car le sujet peut difficilement distinguer ce qui se trouve au niveau de ses pieds et sur ce qui l’entoure car il ressent des difficultés à se repérer. Par contre, sa vision centrale avec de bonnes conditions d’éclairage est, quant à elle, fonctionne normalement et permet de lire, d’écrire, d’apercevoir des détails, parfois sans moyen grossissant. Elle peut s’accompagner de problèmes d’éblouissement.

Vision avec des taches ou scotome central :  Le scotome se définit par la présence d’une ou plusieurs tâches dans le champ de vision qui sont plus ou moins régulières, présentes uniquement sur un œil ou bien sur les 2 yeux. Elles peuvent être situées au milieu du champ de vision pu bien sur les côtés.

Ici, il est nécessaire pour l’élève d’avoir un bon éclairage adapté afin qu’il puisse suivre les cours.

Perte de vision centrale : il s’agit tout simplement de la partie centrale du champ de vision qui est troublé. Se déplacer et se repérer dans un lieu donné est faisable mais peut se compliquer lorsqu’il est encombré. Cette lacune peut nécessiter le besoin d’agrandissement pour mieux lire un document grâce, par exemple, à l’utilisation d’une loupe.

Ces états ne sont pas statiques et peuvent évoluer au fil de la journée en fonction du niveau de fatigue, de la luminosité d’un lieu et du niveau de concentration ou d’effort.

Il existe d’autres symptômes qui peuvent accompagner ses troubles de malvoyance.

La photophobie est un symptôme d'intolérance anormale à la lumière.  En tant que symptôme médical, la photophobie n'est pas une peur mais plutôt un sentiment d'inconfort ou de douleur aux yeux due à une exposition à la lumière ou à la présence d'une sensibilité physique réelle des yeux. Ainsi, l’élève sujet à ce symptôme peine à voir dans une salle de classe avec une forte luminosité en raison d’un fort éclairage, du tableau blanc … ce mal se manifeste par des clignements de paupières et par un sentiment de malaise. Il est donc conseillé de porter des lunettes avec une teinte sombre.

Le nystagmus est une condition de mouvement oculaire involontaire acquise au cours de la petite enfance ou plus tard dans la vie, qui, dans des cas extrêmement rares, peut entraîner une vision réduite ou limitée. Concrètement, la vision est troublée ou saccadée en raison de secousses provenant des globes oculaires. Il est donc difficile pour le sujet de concentrer sa vision sur un point fixe car celle-ci est saccadée.

On dénombre deux types de nystagmus : pathologique et physiologique, plus des variations au sein de chaque forme. Le nystagmus peut être causé par un trouble congénital ou une privation de sommeil, des troubles acquis ou du système nerveux central, une toxicité, des médicaments pharmaceutiques ou un mouvement de rotation

Les anomalies de la vision des couleurs :

Il s’agit généralement du daltonisme. On distingue 2 formes : le daltonisme partiel et total.

Le daltonisme se caractérise par une diminution de la capacité de d’apercevoir correctement la couleur ou les nuances de couleur. Cela peut nuire à des tâches du quotidien comme par exemple, le choix des vêtements et la lecture des feux de signalisation. Ce trouble peut rendre certaines activités éducatives beaucoup plus compliquées. Par exemple dans le cadre de cours de dessin ou d’art plastique à l’école, pour remplir des fiches avec des couleurs, repérer des zones sur une carte en cours de géographie … Néanmoins, les problèmes sont généralement mineurs et la plupart des personnes daltoniennes peuvent s’adapter. Certaines personnes atteintes de daltonisme total (achromatopsie) peuvent ressentir un fort malaise dans des environnements lumineux et avoir une acuité visuelle amoindrie.

La cause la plus courante de daltonisme est un problème héréditaire dans le développement d'un ou plusieurs des trois ensembles de cellules coniques des yeux, qui détectent la couleur. Les garçons sont plus susceptibles d'être daltoniens que les femmes, car les gènes responsables des formes les plus courantes de daltonisme se trouvent sur le chromosome X.

Comment un élève malvoyant peut-il s'adapter à l’école ?

Comment faire à l’école ? En milieu scolaire, les déficiences visuelles entraînent des difficultés durant la phase d’apprentissage. Il peut s’agir d'activités clairement classiques comme la lecture et l'écriture, de lecture à distance sur un tableau ou un panneau d’affichage, distinguer différentes couleurs dans un cas de daltonisme, reconnaître des formes et de participer à des activités sportives pendant les cours d’EPS qui requiert une vision aiguë.

D’ailleurs, les repères visuels sont au cœur de la plupart des systèmes éducatifs, en particulier pendant la petite enfance car on demande aux élèves, par exemple, de repérer et d’entourer des mots pour élargir leur vocabulaire. Il y a un nombre inconsidérable de leçons scolaires qui tournent autour des élèves qui écrivent sur le tableau noir ou lisent des documents photocopiés. Chaque matière, des mathématiques au français et même en passant par l’histoire, demande de maîtriser la lecture et la rédaction.

Voilà pourquoi, que les déficiences visuelles soient modérées ou bien profondes, elles gâchent souvent la capacité d’une personne malvoyante à participer normalement à des activités scolaires en classe.

Pour les cas les plus sévères, il est possible de placer un enfant malvoyant au sein d’une classe spécialisée comme les classes ULIS pour déficients visuels (sous réserve en amont de l’accord de l’académie), classe où ils recevront des programmes spéciaux.

En effet, les enfants reçoivent un apprentissage scolaire par des professeurs et des éducateurs spécialisés. Le résultat est une approche adaptée de l’enseignement qui répond aux besoins individuels des écoliers malvoyants et qui les aide à surmonter leurs contraintes.

Pourtant, aujourd'hui, la majorité assiste à un enseignement dans une salle de classe avec d'autres enfants qui ne sont pas malvoyants. La raison est toute simple et elle est purement pratique. Il est important d’habituer un enfant aux systèmes éducatifs « classiques ». En effet, tout au long de sa vie, il sera confronté durant son parcours scolaire, du primaire jusqu’au lycée et même jusqu’à l'université, à assister à des cours pas forcément adaptés. Le fait de suivre des cours réguliers aide les élèves malvoyants à se sentir « comme tout le monde ». C’est une expérience très formatrice pour lui. C’est le point clé, il est primordial que les parents et les professeurs comprennent que les élèves malvoyants peuvent réussir en classe comme n’importe quel enfant. Il existe de nombreuses fournitures scolaires qui permettent de soutenir ces élèves pour participer aux cours d’école.

N’hésitez pas à solliciter une liste scolaire appropriée à votre enfant auprès de spécialistes ou bien auprès d’une association de parent. Avec du matériel scolaire et des techniques pédagogiques appropriés, les enfants ayant une déficience visuelle développeront les mêmes capacités d’apprentissage et ils seront en mesure de contourner leurs difficultés.

Les enfants malvoyants commencent souvent à apprendre à lire et à écrire à l'aide de technologies, telles que des lampes à haute intensité et des loupes. Parfois, des programmes d'agrandissement d'écran et de saisie et de lecture par ordinateur sont utiles. Dans d'autres cas, les élèves malvoyants apprendront à lire en utilisant le système Braille sur du texte, ou une combinaison des deux.

Au fil du temps que les élèves avancent dans leurs premières années scolaires et que les activités de lecture et d'écriture deviennent de plus en plus complexes, un contrôle périodique des compétences en littératie peut être envisagé.  Le but étant de vérifier que l’ensemble des ressources nécessaires et des stratégies adaptatives sont fournies et appliquées afin de répondre à leurs besoins.

 

 

^
 
4.55/ 5 en Déficients visuels sur 28644 avis clients vérifiés par TRUSTED SHOPS
  • 5 étoile(s)
  •  
    Première commande, rapide, articles de qualité et prix imbattables!!
    MYRIAM B. | 14-06-2021
  •  
    Livraison très rapide. Mes enfants sont ravis ! Les articles sont conformes aux dessins et descriptions.
    Magaly L. | 14-06-2021
  •  
    Très bien et livraison rapide
    Adeline S. | 13-06-2021